Topologie d’un réseau

Méthode rapide

La technique sans VLSM est simple : les masques sont identiques. Il suffit donc de trouver quel est le masque pouvant accueillir la plus grande plage d’adresses IP. Notre réseau « de référence » sera donc le réseau étudiant, avec ses 461 adresses IP différentes.

Pour calculer rapidement le masque nécessaire, il existe un truc : le nombre magique. C’est un nombre basé sur une puissance 2 capable d’accueillir la plage d’adresses. Ici, notre nombre magique est 512 (2⁹).

Le nombre d’adresses utilisable est de 2n-2, donc 2⁹-2, ou 512-2, soit 510 adresses IP utilisables. Le calcul du masque se fait rapidement par la formule 32-n, soit 32-9, ou un masque de /23. on peut convertir ce masque en 255.255.127.0.

Notez ici que le masque de /23 va restreindre notre plage d’adresses à 510 postes par plages, contrairement au masque /18. À l’inverse, le masque /23 va permettre de créer plus de sous-réseaux !

Cela répond aux besoins, en nous laissant un peu de marge pour ajouter de nouveaux postes.

Comme nous avons 4 subnets (le réseau estudiantin, le réseau professoral, le réseau administratif et l’inter-réseau), nous devons avoir 4 plages de 510 adresses. Dans ce cas ci, nous sommes obligés d’allouer un réseau de 510 adresses pour l’inter-réseau, qui n’en consommera que 2, ce qui nous fait une « perte » de 508 adresses IP.

Le calcul des différents subnets se fait facilement avec le nombre magique :

  • le premier subnet commence à l’adresse de réseau de début de plage (par exemple, 172.16.0.0).

  • le second commence 512 adresses IP plus loin (donc à IP base + M, nbre magique).

  • Le troisième à IP base + 2M,

  • le dernier à IP base + 3M.

La topologie sera la suivante :

Adresse IP référence : 172.16.0.0 masque 255.255.0.0
Réseau Adresse réseau Début de plage Fin de plage Adresse diffusion
étudiant 172.16.0.0 /23 172.16.0.1 172.16.1.254 172.16.1.255
prof 172.16.2.0 / 23 172.16.2.1 172.16.3.254 172.16.3.255
admin 172.16.4.0 / 23 172.16.4.1 172.16.5.254 172.16.5.255
inter 172.16.6.0 /23 172.16.6.1 172.16.7.254 172.16.7.255

Nous devons donc allouer un bloc de 2048 adresses différentes pour seulement 549 adresses IP à déployer. Nous perdons donc un total de 1499 IP dans l’aventure. De plus, avec ce système, elles sont mal réparties. Chacun de nos subnets ne peut accueillir que 510 postes. Si nous avons 600 étudiants, notre topologie devient inutilisable !

C’est pourquoi il est souvent intéressant d’utiliser le VLSM pour composer notre topologie. Le VLSM est plus flexible et plus efficace. Toutefois, certains protocoles de routage ne supportent pas le VLSM.

Print Friendly, PDF & Email