Pourquoi Linux ?

Le but de ce cours n’est pas de vous faire changer de l’environnement Windows à l’environnement Linux. Par contre, Linux peut vous permettre de faire fonctionner un ancien ordinateur et le remettre au goût du jour !

Linux est réputé pour sa sécurité, sa stabilité et ses mises à jour plus fréquentes que Windows. De plus, Linux, contrairement à ses concurrents, n’installe que ce qui est nécessaire à votre ordinateur.

Pourquoi différentes distributions?

Comme dit plus haut, Linux existe en plusieurs distributions. Mais expliquons d’abord le principe de distribution: c’est un ensemble préétabli de logiciels, installés de base avec le système d’exploitation.

Le choix d’une distribution n’est pas si anodin que ça: Même si globalement, toutes les distributions se valent, en proposant les mêmes programmes et fonctionnalités, chaque distribution diffère dans sa capacité d’évolution, sa politique d’utilisation des logiciels autres qu’open source, sa fréquence de mise à jour, ou tout simplement ne cible pas le même public En fonction de la puissance de votre ordinateur et de
vos besoins, vous allez choisir la meilleure distribution.

Nous allons voir ensemble quelques distributions, toutes basées sur Debian, et plus précisément Ubuntu.

Debian est une association d’individus qui ont pour cause la création d’un système d’exploitation libre (= libre de tout droit, comme l’open source). De part sa liberté, Debian sert souvent de base à d’autres distributions, telles qu’Ubuntu. Debian permet aussi de télécharger des paquets, qui sont des logiciels applicatifs (eux aussi libre) conçus pour être installés rapidement et facilement dans le système d’exploitation (similaire aux applications (exe) de Windows). Avec Debian, vous êtes aussi libre d’installer des logiciels non libres ( = propriétaires, comme Skype, par exemple, mais qui sont gratuits), voire même des logiciels payant (au format Debian).

Pourquoi des interfaces graphiques différentes?

Avant de commencer, définissons l’interface graphique. Quand vous démarrez votre ordinateur Windows, vous arrivez sur un bureau, avec un bouton démarrer, l’accès à vos fichiers via l’explorateur… Tout ce que vous voyez à l’écran constitue l’interface graphique. De même, pour MacOS, vous avez également cet environnement de bureau, avec le Finder.

Ces éléments sont propres aux systèmes d’exploitation, et leur utilisation se veut simple, claire et efficace. De la même manière, les tablettes et smartphones Android ont eux aussi un environnement de bureau ! Autre point propre à l’univers Linux (avantage ou inconvénient, le débat est ouvert), il existe plusieurs interfaces graphiques (ou environnements de bureau) différentes. Là aussi, ce phénomène est dû à
la philosophie de l’open source, et aux choix des différentes équipes de développement.

Il existe deux grandes familles d’environnement de bureau, basés sur des «bibliothèques graphiques». Une bibliothèque graphique est un ensemble de procédures et d’outils de programmation d’un environnement de bureau.

Donc, puisqu’il existe deux grandes bibliothèques graphiques, il existe donc deux grands environnements de bureau en Linux: Gnome et KDE. Ces environnements existent depuis près de 30 ans, et ont évolué. Mais l’univers du libre permet de faire beaucoup de choses ! Il suffit que l’évolution de ces deux géants fasse quelques mécontents, et par la magie de l’open source, des équipes peuvent librement récupérer (et faire ressusciter) des anciennes versions, en les modifiant quelque peu. D’autres équipes ont aussi récupérés les bibliothèques graphiques de base pour faire d’autres environnements de bureau différents, et souvent plus léger. Car c’est un fait: Gnome et KDE sont des poids lourds, dans tous les sens du terme ! De ces dérivations (dans le jargon Linux, on appelle cela des «fork») sont apparus des environnements de bureau tels que DDE (propre à Linux Deepin), Cinnamon, Mate, XFCE, LXDE, Budgie ou encore Pantheon (propre à Elementory OS). Vous avez l’embarras du choix!

Print Friendly, PDF & Email