Mise en forme des caractères

Saisir du texte

Avant de commencer, il est important de connaître le vocabulaire et les notions du traitement de texte.

Curseur d’insertion

Le point d’insertion est la barre verticale clignotante qui se déplace dans le texte à la rédaction. Il symbolise l’endroit où l’on tape le texte. Ne le confondez pas avec le curseur de la souris !

Le curseur de la souris prend lui aussi la forme d’une barre clignotante, mais avec une base et un plafond. De plus, il ne clignote pas. Ce curseur sert à placer le point d’insertion à un endroit précis dans le texte.

Caractère non imprimables

Certains caractères ne sont pas visibles lors d’une impression, mais il peut être intéressant de les voir à l’écran pour faciliter sa mise en page. Les caractères non imprimables sont l’espace, le retour à la ligne, la tabulation et la fin de paragraphe.

Pour afficher les caractères imprimables, recherchez le boutonsaisie 1 dans l’onglet Accueil.

Backspace et delete

Ces deux touches servent à effacer un caractère. Il y a cependant une différence entre les deux : la touche backspace () va effacer le caractère à gauche du point d’insertion, tandis que delete (del) effacera le caractère situé à droite. Pour supprimer un caractère non imprimable, placez le point d’insertion dessus, puis appuyez sur la touche correspondante en fonction de la position du point d’insertion.

Déplacer du texte

saisie2Il existe plusieurs méthodes pour déplacer du texte. Il y a la méthode universelle du couper/coller, avec des raccourcis clavier ou les outils du presse-papier de l’onglet Accueil.

Une autre méthode consiste à sélectionner le texte à déplacer, puis, à la souris, déposer le texte à l’endroit voulu. En déplaçant, vous remarquerez que la souris transporte le texte dans une « valise ».

Si vous voyez cette souris-valise, faites attention, car il est aisé d’effectuer une fausse manœuvre avec le déplacement de textes.

Nous ferons un exercice plus loin dans le cours.

Les modes de travail

Il existe plusieurs modes de travail. Le mode page est le mode par défaut, et le plus employé. Il permet de voir dès la rédaction la mise en forme du texte. Cependant, il existe aussi le mode brouillon, qui permet de se concentrer uniquement sur le texte. Toute information de mise en page est supprimée. On tape le texte sur une page infinie.saisie3

L’utilité du mode brouillon est discutable. À vous de choisir si vous l’utiliserez ou pas. Pour activer le mode brouillon, allez dans l’onglet Affichage.

Le mode Web est un mode utile pour la rédaction de textes à destination de la Toile. L’affichage ressemble au mode brouillon, si ce n’est que les standards du web seront de rigueur. Ce mode d’affichage affiche le document sous la forme d’une page web, c’est-à-dire comme il apparaîtrait dans une fenêtre de navigateur Internet.

Le mode Lecture est optimisé pour la relecture : le ruban disparaît pour laisser toute la place au document qui apparaît comme un livre ouvert, seules les barres d’outils Outils et Options d’affichage restent affichées.

Le mode Plan convient plus particulièrement aux documents longs. Dans ce mode, chaque niveau de titre est précédé d’un signe + et tous les paragraphes sont précédés d’une puce. Ces « icônes » représentent la partie de texte qui lui est associée. Toutes les actions que vous allez effectuer sur ces signes vont affecter la totalité de la section associée. Dans le cas d’un paragraphe, cette section est le paragraphe lui-même, dans le cas d’un titre, il s’agit des paragraphes et sous-titres jusqu’au prochain titre de même niveau :

  • Vous masquez/affichez une section en double-cliquant sur le signe + associé.

  • Vous déplacez toute une section ailleurs dans le document en faisant glisser l’icône associée.

  • Vous appliquez une mise en forme à toute une section en cliquant sur l’icône associée puis sur les icônes de mise en forme du ruban Accueil.

Enregistrer un document

Dernière étape de ce chapitre l’enregistrement du document. Un document Word est reconnaissable par son extension : le .doc, ou dans sa nouvelle version, le .docx. Word 2013 est capable aussi de lire les documents LibreOffice, avec les extensions .odt.

L’enregistrement d’un document se fait via le menu Fichier, puis Enregistrer ou Enregistrer sous.

Les deux fonctions ont un comportement différent :

  • Enregistrer va écrire les modifications effectuées dans le document.

  • Enregistrer sous va enregistrer le fichier sous un nouveau nom.

Pratiquement, lors de la création d’un nouveau fichier, s’il n’a pas encore reçu un nom, le fait d’appuyer sur Enregistrer fera appel à la fonction Enregistrer sous.

Vous pouvez aussi appuyer sur le bouton saisie4 de la barre d’outils rapide.

[sb_sibling_prev] [sb_sibling_next]

Print Friendly, PDF & Email