Mise en forme des caractères

Une erreur fréquente est de vouloir mettre en forme son texte pendant l’écriture. Cette manière de procéder peut sembler logique, alors qu’en réalité elle fait perdre du temps. En effet, la mise en forme est une étape différente de la rédaction.

Il est de loin préférable de taper son texte « au kilomètre », autrement dit, d’écrire son texte sans tenir compte de la mise en page. Les doigts ne doivent pas quitter le clavier ! De même, laissez le traitement de texte gérer tout seul le passage à la ligne et les majuscules du début de phrase.

Cette manière de faire offre plusieurs avantages : déjà, si vous tapez à 9 doigts ½, vous ne devez pas « casser » votre frappe pour aller cliquer à la souris sur un bouton. Ensuite, la mise en page peut parfois poser problème si on met en forme dans la foulée. Un changement de police ou de taille, et toute la mise en page peut « sauter ».

Exercice 1 : prise en main et sélection

Pour ce premier exercice, tapez au kilomètre le texte suivant. Laissez le programme gérer les majuscules et le passage à la ligne.

Exercice 1
Ma vie n’est plus la même depuis ce matin de mai. Je me suis réveillé différent. Doté soudain de la faculté de comprendre le sens des actes, des choses, des êtres. Parce que cette nuit-là, j’avais enfin rassemblé tous les songes éparpillés de nos vies. Tous ces rêves épars qui, une fois réunis font la continuité de l’existence, l’essence de nos jours. Ils répondent tous au même code, le code source.1

Avant de mettre en forme, il faut d’abord sélectionner les éléments :

  • Pour sélectionner un mot dans le texte, faites un double-clic dessus. Il apparaîtra en surbrillance bleue.

  • Pour sélectionner une phrase, maintenez la touche ctrl et cliquez sur un mot de la phrase.

  • Pour sélectionner un paragraphe complet, faites un triple-clic sur un mot.

  • Une autre manière, plus universelle, est de garder le clic gauche enfoncé et d’utiliser la souris comme un surligneur.

Bien entendu, vous pouvez cumuler les mises en forme selon vos besoins.

Exercice 2: mise en forme de base

Reprenons l’exercice ci-dessus. Nous allons y appliquer des mises en forme classiques.

Exercice 2
Ma vie n’est plus la même depuis ce matin de mai. Je me suis réveillé différent. Doté soudain de la faculté de comprendre le sens des actes, des choses, des êtres. Parce que cette nuit-là, j’avais enfin rassemblé tous les songes éparpillés de nos vies. Tous ces rêves épars qui, une fois réunis font la continuité de l’existence, l’essence de nos jours. Ils répondent tous au même code, le code source.
select1

  • Sélectionnez le mot « différent ». remarquez que dès que le mot est souligné, une minibarre d’outil surgit au-dessus du curseur. C’est le moyen le plus court pour accéder à la mise en forme basique. Dans la zone de texte, choisissez une police.

  • Appliquez les autres mises en forme selon l’exemple ci-dessus. Toutes les options utiles au résultat se situent dans l’onglet Accueil, groupe Police.select2

Exercice 3 : mise en forme avancée

Exercice 3
Je m’appelle Lincoln Cadwallon. Personne ne donne à ses enfants un prénom au hasard. De deux choses l’une : soit il raconte ce que vous êtes, soit il affirme ce que vous devez être. Enfin, comme une indication. Lincoln. C’est mon père qui a choisi, fasciné par le président américain, Abraham, dont il avait fait une biographie peu avant ma naissance.

Pour accéder aux fonctions avancées, repérez le select4 dans le coin inférieur droit du groupe Police. La boîte de dialogue suivante s’affiche.select3

Cette boîte est constituée de deux onglets. Le premier sert à générer des mises en formes plus complexes, qui nécessiterait l’appui de plusieurs boutons, et qui autorise aussi de changer la couleur de soulignement.
Le second onglet sert principalement aux crénages.
À l’aide de cette boîte, réalisez la mise en forme ci-dessus.

Exercice 4 : déplacement de texte

Exercice 4
De Lincoln à l’état civil, je suis devenu Linc au quotidien, dès les premiers jours de ma vie. En grandissant, j’ai appris à lire et à écrire, C’est le K qui venait toujours. j’ai commencé à comprendre. Cette année-là, nous nous étions installés dans la maison dont mon père rêvait avec un C. Je ne pensais que Link, comme lien. Des années à se demander de quel lien il s’agissait, entre quoi et quoi, entre qui et qui.

le surnom l’a emporté et quand Nous étions cinq enfants : quatre garçons et une fille. Dan, Kiron, Craig, Ira et moi, le petit dernier.

Impossible, à l’école, d’écrire Linc, au bord du lac des chênes. Maintenant, j’ai compris.

En partant du texte ci-dessus, déplacez les phrases de manière à retrouver le texte d’origine.

This is box title
De Lincoln à l’état civil, je suis devenu Linc au quotidien, dès les premiers jours de ma vie. En grandissant, le surnom l’a emporté et quand j’ai appris à lire et à écrire, j’ai commencé à comprendre. Impossible, à l’école, d’écrire Linc avec un C. C’est le K qui venait toujours. Je ne pensais que Link, comme lien. Des années à se demander de quel lien il s’agissait, entre quoi et quoi, entre qui et qui. Maintenant, j’ai compris.

Cette année-là, nous nous étions installés dans la maison dont mon père rêvait, au bord du lac des chênes.

Nous étions cinq enfants : quatre garçons et une fille. Dan, Kiron, Craig, Ira et moi, le petit dernier.

1Tiré du livre gratuit « Code source » de Christophe Colinet
http://www.ilv-bibliotheca.net/pdf_ebook_gratuit/code_source.pdf

Print Friendly, PDF & Email