Mise en forme des paragraphes



--Téléchargez Mise en forme des paragraphes en PDF --


para1Dans ce chapitre, nous allons principalement nous concentrer sur le groupe Paragraphe de l’onglet Accueil.

Un paragraphe est situé entre deux marques .

Exercice 1 : mise en forme simple

Tapez le texte suivant, puis formatez-le comme dans l’exemple.

Exercice 1
Adam Cadwallon, mon père, réalisait enfin un de ses souhaits les plus chers : le vieux manoir, au bord du lac, était dorénavant à lui. Une demeure superbe, du XIXe, qu’il avait pu acquérir grâce à un drame.

La famille qui y vivait avait fait la une des journaux. Une affaire sordide. Un homme qui avait tué sa femme avant de se suicider. Un vrai mystère aussi : à en croire les autopsies, la femme avait eu des grossesses, mais d’enfants, les enquêteurs n’ont jamais trouvé la moindre trace.

En tout cas, l’affaire avait rendu la maison vacante, faute d’héritiers. Et à cette époque, mon père était devenu riche, grâce au succès de son dernier roman, un best seller. Une fortune de papier, un succès et le drame d’Adam Cadwallon. Ce livre l’avait dévoré. Il s’y était plongé six ans plutôt, au mépris de tout le reste.

Avec cette nouvelle maison, notre père imaginait pouvoir changer de vie, comme si la fortune présente permettait de faire disparaître les malheurs d’hier.

L’exercice n’est pas compliqué. Toutes les fonctions sont dans le groupe Paragraphe.

Sur le premier paragraphe, appliquez une interligne de 1,5 (para2). L’interligne est l’espace entre deux lignes, assurant une aération dans le texte, ce qui permet une meilleure lisibilité.

para3Remarquez que le premier paragraphe est aligné sur la marge de gauche. Alignez le second paragraphe au centre de la page, le suivant en justifié, et le dernier à droite.

Enfin, colorez le fond du dernier paragraphe via le bouton para4.

Les taquets de tabulation

La tabulation est une opération qui permet d’aligner du texte ou des chiffres sur des positions fixes, prédéfinies pour chaque ligne de paragraphe, appelées taquets de tabulation.

Ces taquets de tabulation permettent de s’assurer que le texte saisi s’alignera automatiquement aux emplacements souhaités sur la largeur de la page, paragraphe après paragraphe, pour finalement former une ou plusieurs colonnes verticales. On utilise la touche tab pour sauter d’une tabulation à l’autre.

Il existe 4 types de taquets de tabulation :

  • para5 Taquet de tabulation gauche. Ce symbole vous permet d’aligner le texte à droite du taquet.
  • para6 Taquet de tabulation droite. Le texte apparaît alors à gauche du taquet. Il n’apparaîtra donc pas au-delà de la ligne virtuelle que dessine le taquet.
  • para7 Taquet de tabulation centré. Place le texte de part et d’autre du taquet. (ou place le centre du texte dans l’axe du taquet)
  • para8 Taquet de tabulation avec alignement sur le séparateur décimal. Comme son nom l’indique, le caractère décimal (tel la virgule) est aligné sur le taquet.

On observe que les taquets apparaissent sur la règle horizontale.para9

Poser un taquet

Dans le coin gauche de la règle horizontale, vous verrez le sélecteur de taquet. Cliquez dessus pour afficher le taquet que vous voulez poser. Ensuite, cliquez sur la règle horizontale à l’endroit voulu. Vous pouvez poser autant de taquet que vous souhaitez.

Il existe un autre moyen pour poser des taquets, via la mise en forme avancée. Cliquez sur leselect4 en bas à droite du groupe Paragraphe. La boîte de dialogue avancée s’ouvre. Nous la détaillerons plus tard.

para10Cliquez sur le bouton Tabulations.

Tapez la position du taquet (en cm). Cochez la case Alignement pour choisir le type de taquet. Vous pouvez aussi définir des points de suite.

Cliquez enfin sur Définir pour enregistrer la position du taquet.

Supprimer un taquet

Dans la règle, maintenez le clic sur la taquet à supprimer, puis « arrachez-le » de la règle en tirant vers le bas. Pour le déplacer, l’opération est similaire : déplacez le taquet à sa nouvelle position. Les données alignées vont suivre le mouvement.

Exercice 2 : taquets de tabulation

Réalisez l’exercice ci-dessous.

Attention, l’effet est trompeur ! Si nous lisons le texte en colonnes, il est écrit en lignes !para11

Commencez par la pose des taquets comme indiqué. Écrivez ensuite le texte ligne par ligne. Appuyez sur tab pour sauter d’un taquet à l’autre.

TP 1 : la lettre

Tapez au kilomètre une lettre. Mettez-la en forme en suivant ces consignes :

  • l’adresse de l’expéditeur et celle du destinataire sont des blocs de texte. Un seul paragraphe, mais plusieurs retour à la ligne !
  • L’adresse du destinataire est tabulée à 10,5 cm.
  • La date est sous l’adresse du destinataire, à 10,5 cm.
  • Le corps de la lettre doit se composer de 3 à 4 paragraphes n’excédant pas 5 lignes chacun.
  • Chaque paragraphe doit être justifié et aéré par une interligne de 1,5.
  • Chaque paragraphe doit commencer par un retrait de 4 cm.
  • Les paragraphes seront espacés d’1,5 cm entre eux (± 42 points).
  • En guise de signature, écrivez votre nom, tabulé sous la date.

Un modèle de lettre suivant ces consignes est disponible ici.

Les blocs de texte

En reprenant l’exemple de la lettre, l’adresse de l’expéditeur, comme celle du destinataire, est composée d’un seul paragraphe. Or, le texte comporte 3 lignes. Pour ce faire, il faut demander au traitement de texte de forcer un passage à la ligne dans le même paragraphe. C’est un bloc de texte.

Contrairement à un nouveau paragraphe, les passages à la lignes forcent le traitement de texte à suivre les réglages du paragraphe. De ce fait, si on décide d’aligner le bloc de texte au centre, tout le bloc se mettra en place.

Pour forcer un passage à la ligne, appuyez sur maj et entrée.

Retraits et espacements

para12Les retraits déterminent la distance qui sépare le paragraphe de la marge de gauche ou de droite. À l’intérieur des marges, vous pouvez augmenter ou diminuer le retrait d’un paragraphe ou d’un groupe de paragraphes. Vous pouvez également créer un retrait négatif, qui rapproche le paragraphe de la marge de gauche.

Les espacements sont les espaces libres entre deux paragraphes. On peut laisser un espace devant ou derrière un paragraphe. Notez cependant que les espaces vont se cumuler.

Pour créer un retrait ou un espacement, allez dans l’onglet Mise en page, puis trouvez le groupe Paragraphe.

Créer un retrait de première ligne

para13Cliquez sur le select4 en bas à droite du groupe Paragraphe. Dans la section Retraits, indiquez le retrait dans la zone notée Première ligne. Vous pouvez aussi créer des retraits négatifs.

Exercice 3: bordures et trames

Vous aurez certainement remarqué que les textes pour les exercices sont encadrés avec une trame. Vous allez refaire la même chose !

Mettez en forme le texte ci-dessous.

Exercice 3
Adam Cadwallon, mon père, réalisait enfin un de ses souhaits les plus chers : le vieux manoir, au bord du lac, était dorénavant à lui. Une demeure superbe, du XIXe, qu’il avait pu acquérir grâce à un drame.

para14Une manière simple, repérez les boutons trame de fond et Bordures dans l’onglet Accueil. Appliquez une trame de fond colorée, ainsi qu’une bordure haute et basse.

Vous remarquerez qu’il n’est pas possible d’appliquer deux types de bordures en même temps. Pour y parvenir, cliquez sur le bouton Bordures, puis sur Bordures et trames.

Il existe deux types de bordures : la bordure de paragraphe, et la bordure de page. Sélectionnez le type de trait, son épaisseur et sa couleur, puis cliquez dans la section de droite pour appliquer la bordure. Vous pouvez ainsi tracer des bordure de style et de couleurs différentes, ou encore opter pour un modèle prédéfini.

Veuves et orphelines

Une ligne veuve est la dernière ligne d’un paragraphe apparaissant isolée en haut d’une page, et une orpheline est la première ligne d’un paragraphe apparaissant isolée en bas d’une page.

Il existe un moyen mnémotechnique pour les différencier : « Une orpheline n’a pas de passé, une veuve n’a pas d’avenir » (l’orpheline est la première ligne d’un paragraphe, et la veuve la dernière).

Pour gérer les veuves et les orphelines, passez dans la boîte de dialogue du groupe Paragraphe (select4 ), puis dans l’onglet Enchaînements.

Par défaut, les veuves et les orphelines sont traitées.

Colonnes et lettrines

Une lettrine est une lettre initiale majuscule décorée placée en tête d’un texte et occupant une hauteur supérieure à la ligne courante. Elle commence et décore une inscription, un paragraphe ou un chapitre d’ouvrage.

Pour créer une lettrine, sélectionnez le paragraphe, puis dans l’onglet Accueil, cliquez sur Lettrine.

 « Mise en forme des caractères Dictionnaire et quickparts »