BootRacer et Startup delayer

Accélérer le démarrage

Plus le temps passe, plus votre ordinateur prend son temps pour démarrer. Il n’est pas rare qu’un ordinateur mette 1 à 2 minutes avant d’être opérationnel. Pourtant, s’il est bien maintenu, on peut réduire drastiquement le temps de démarrage pour qu’il tienne sous la barre de la minute.
bootracer
Sur l’image en exemple, on voit que l’on est passé d’un démarrage de 72s à 38s !
Il est très simple de donner un coup de fouet à votre ordinateur. Nous utiliserons quelques logiciels gratuits et simple d’emploi pour y arriver.

Mesurer le temps qui passe

Afin de pouvoir vérifier l’amélioration que l’on va apporter, il est judicieux de savoir en combien de temps l’ordinateur démarre. Pour cela, nous allons utiliser un chronomètre : BootRacer, disponible en français ici : http://www.greatis.com/bootracer/download_french.htm

Suivez les instructions d’installation. Notez que l’installateur propose de faire un point de restauration pour vous.

Détaillons un peu l’interface :

Sur le côté gauche, vous aurez les statistiques du dernier démarrage. Notez la présence du bouton Historique pour voir les différentes mesures. Sur la droite, le menu. Ce logiciel est gratuit pour une utilisation non commerciale, aussi certains boutons ne vous concernent pas.

Pour lancer une mesure, il suffit simplement de cliquer sur le bouton Démarrer…. L’ordinateur va redémarrer. Le système prend en compte le temps « perdu » lors de la connexion avec un mot de passe, en le soustrayant du temps total. Le résultat obtenu est donc le temps entre le démarrage et le moment où vous pouvez commencer à travailler.

Différentes causes de ralentissement

Les principales causes du ralentissement d’un ordinateur sont :

  1. Un disque dur rempli de fichiers inutiles. L’utilisation de Ccleaner va résoudre ce problème ;
  2. Un registre mal optimisé. Ici aussi, le module ad hoc de Ccleaner fera des merveilles. Ce logiciel sera détaillé en classe ;
  3. Un disque dur fragmenté. L’utilisation d’un logiciel de défragmentation sera vu en classe ;
  4. Une série de programmes que démarrent avec Windows (imprimante, antivirus…. Toutes les petites icônes situées près de l’horloge, en bas à droite de l’écran. L’utilisation de Startup Delayer peut faire des miracles ;
  5. Des services de Windows, qui démarrent par défaut, et ce même si l’ordinateur n’utilise pas ces ressources. Ce point ne sera pas vu en cours, car il dépend de chaque utilisateur et de chaque version de Windows.

En jouant sur ces différents points, on peut gagner presque 2/3 du temps initial !

Note : l’ordre des manipulations importe peu, mais le faire comme indiqué va améliorer les performances. En effet, nettoyer le disque va générer des « trous », qui seront optimisés avec la défragmentation.

Startup delayer

Windows ne démarre pas tout seul. Il est souvent accompagné d’une suite de logiciel qui démarrent en même temps que lui, et qui se tiennent prêts à travailler dès que vous leur demandez. Mais, si c’est presque vital d’avoir l’antivirus actif le plus vite possible, est-ce que les outils tels que l’imprimante, Skype, ou autre sont utiles ? S’ils sont un peu retardés, en quoi cela va-t-il influer ?

En retardant les applications qui ne sont pas nécessaires immédiatement, l’ordinateur sera plus rapidement opérationnel. Vous pouvez maintenant songer à lire vos mails une minute après le démarrage de la machine.

C’est le rôle de Startup Delayer. Ce logiciel va nous aider à catégoriser les applications qui démarrent en même temps que Windows. On peut ainsi les classer comme importantes, donc au démarrage de la machine, ou retardées. Dans ce cas, les applications vont patienter, et dès que l’ordinateur ne fait plus rien, elle vont se mettre en route.

De plus, il existe une dernière zone : les applications désactivées. L’exemple le plus probant est la mise à jour de java. Comment faire pour l’empêcher de venir nous embêter tout le temps ?

Installation du programme

Téléchargez le programme ici : http://www.r2.com.au/page/products/show/startdelay. Cliquez sur le bouton bouton startup delay. Le programme est disponible en français, même si le site est anglophone.

Suivez les instructions d’installation à l’écran.

Utilisation du programme

Note : le programme permet de faire beaucoup plus de choses, mais nous ne verrons que l’utilisation basique, amplement suffisantes pour nos besoins.

L’interface ressemble à ceci :

interface startup delay

Toutes les applications seront listées dans la section démarrage normal.

En fonction de vos besoins, déplacer les applications soit dans la section Retardées, soit dans la section Désactivées.

Note : Si vous ne savez pas à quel type d’application vous avez à faire, faites un clic droit dessus, puis cliquez sur « plus d’informations ».

Laissez les paramètres par défaut.

Les options intéressantes

options startup delay

Toutes les options ne seront pas détaillées. Seulement, certains points méritent une attention.
Cliquez sur le bouton Options, en haut à droite de la fenêtre.

Dans l’onglet Général, vous pourrez mettre le programme en français. Vous pouvez également cocher les 3 cases juste en dessous, cela aura pour effet de cacher les fonctions inutiles pour nous.

Passons maintenant à l’onglet suivant, Startup Applications.

Laissez les cases cochées. Ce qui nous importe le plus, c’est la fonction « Régler les valeurs d’inactivité en fonction du comportement »

En cliquant sur ce bouton, vous aurez un assistant qui va vous aider à définir le comportement que vous souhaitez ; par exemple, si vous souhaitez accéder le plus rapidement possible à votre ordinateur, quitte à ce que les applications retardées mettent plus de temps à arriver, ou au contraire, faire en sorte que toutes les applications arrivent rapidement, quitte à ralentir l’accès au Bureau.

Un bon compromis se situe entre 50 % et 80 %.

Une fois les réglages effectués, refaites une mesure de vitesse, et constatez !

Print Friendly, PDF & Email